Vibram FiveFingers | Team Runnosphère M+1

Premier Bilan – Team Vibram FiveFingers – Runnosphère

1 mois déjà que 5 bloggeurs de la Runnosphère se sont lancés le défi de s’initier aux FiveFingers avec comme objectif de courir le Paris-Versailles le 25 septembre prochain.

Petit tour d’horizon de nos amis bloggeurs afin de connaître quels premiers enseignements ils tirent de leur apprentissage FiveFingers en course à pieds.

SebRom

Seb est certainement l’athlète qui part le plus loin pour cette apprentissage FiveFingers, en effet après une blessure (tendinite du péronier)  contractée il y a quelques mois, Seb a fait le choix de recommencer à courir en chaussant des FiveFingers.
C’est courageux de sa part mais ça à l’aire d’être  payant, comme en témoigne un de ses premières impressions en FiveFingers  : « Le tibial qui commençait à tirer avec les Brooks se fait complètement oublier en VFF »
Si l’objectif Paris-Versailles lui paraissait hors de porté avant de reprendre les entraînements, ses sensations actuelles, semblent lui prouver le contraire , à voir…

Maya

Maya c’est le papa Runner, toujours accompagné de son fils sur les courses et les sorties de la Runnosphère ; à ne pas en douter à côtoyer son père à l’entraînement,  Maya junior c’est déjà de la graine de Barefooter, sachant que les enfants ont une foulée plus « pure » que les adultes car pas encore déformée par les chaussures. Mais la préparation de Maya reste sérieuse pour autant notamment avec  ses 3 semaines de vacances grâce auxquelles, il compte intensifier son programme FiveFingers.

Shuseth

En tant que Versaillais, c’est un peu le local de l’étape pour cette objectif ultime du Paris-Versailles.
Consciencieux dans sa préparation il a déjà analysé mètre par mètre le parcours ; vous pourrez d’ailleurs le rejoindre dans une sortie spéciale Runnosphère quelques jours avant l’épreuve ; il vous fera découvrir une partie du Paris-Versailles,  plus les abords de la course à travers la forêt Versaillaise, son terrain de jeu favoris où il dit appréciait l’accroches des FiveFingers sur les sentiers voir les « singles » légèrement accidentés qui montent et descendent entre les arbres.

Mathes

Si Mathes a d’abord fait le choix de la progressivité, la rapidité de ses progrès lui ont permis de revoir ses premiers objectifs à la hausse, de 15 minutes sur la première sortie, il était déjà à 42minutes sur la quatrième ; au point de désormais ressentir des gênes musculaires quand il reprend ses anciennes chaussures classiques ; ce qui veut dire que les VFF sont définitivement faites pour lui. A cette vitesse de progression on va peut-être le voir sur Marathon avant le Paris-Versailles

Franck


Franck a mis la barre très haut, en annonçant un objectif de moins d’une heure au Paris-Versailles.
Après avoir ressenti quelques douleurs au pied suite à quelques sprints sur la première sortie (à ne pas faire surtout sur un sol dur), Franck s’est bien adapté aux FiveFingers ; seule interrogation et difficulté  du moment, trouver la technique pour pouvoir augmenter sa vitesse et être au moins en dessous des 4minutues au kilomètre . Affaire à suivre sur les prochaines semaines…

Si vous aussi vous découvrez les FiveFingers et vous souhaitez en savoir plus sur les premières impressions, les premiers entraînements,  n’hésitez pas à leurs poser des questions directement sur leurs blogs.
Pour les plus curieux, qui ont en envie de partager cette aventure en direct, faites leurs signe,  ils se feront un plaisir de vous accueillir pendant leurs entraînements.

SebRom (Paris) Maya (Paris) Shuseth (Versailles) Mathes (Alsace) Franck (Paris)

Une réponse

  1. […] bilan est arrivé ! La runnosphere a le plaisir d’avoir noué un solide partenariat avec comme pieds nus pour faire tester à 5 de ses membres les Vibram Five Fingers Bikila et les mettre sur le chemin du […]

Laissez un commentaire