Quel choix de chaussures pour la marche?

Il y a quelque temps, j’ai reçu la question suivante d’un utilisateur de Vibram FiveFingers

« Je compte bientôt partir en voyage pendant 3 semaines. Je vais parcourir environ 25 km de marche à pied (en milieu urbain) par jour. J’adore le ressenti du sol des FiveFingers… Pensez-vous que l’utilisation des FiveFingers est sans risque (posture etc…) sur de telles distances ? Ou bien pensez-vous qu’il vaille mieux partir sur des chaussures de marche traditionnelles ? Si les FiveFingers conviennent, quel modèle me conseilleriez-vous pour ces distances en milieu urbain ? »

Voici ma réponse:

La question est intéressante et prenez ma réponse comme un simple conseil. Je ne pourrais pas, à distance, vous donner de conseil d’ordre médical.

L’homme a évolué pour marcher de longues distances et notre corps en est capable. Notre évolution s’est faite, naturellement, pour parcourir ces distances pieds nus. La chaussure est un artifice que nous avons inventé et développé pour « protéger » le pied, et ce relativement récemment (la chaussure la plus ancienne jamais trouvée date d’environ 5000 ans, ce qui est peu, vu notre évolution sur 2 millions d’années!).

L’idée des FiveFingers est d’être un support neutre entre le pied et le sol, et donc d’être une chaussure qui modifie le moins possible le comportement biomécanique du pied (et du corps). C’est juste une enveloppe qui protège le pied contre les saletés et d’éventuels objets coupants qui peuvent traîner par terre.

Posez la question à un médecin, kiné, ostéo ou podologue et ils vous confirmeront que globalement les chaussures ne sont pas bons pour le corps. L’être humain est mieux pieds nus que chaussé.

Par conséquence, il devient important de faire  » un retour en arrière », qui sera plus ou moins radical selon les habitudes de chacun, et sa capacité a retrouver la tonicité musculaire pour « supporter » cette marche naturelle. Si vous êtes peu habitué à marcher pieds nus, si vos pieds sont toujours enfermés dans des chaussures serrantes, qui « tiennent les pieds », cette transition vers plus de liberté demandera du temps (et de la patience).

A partir de là je peux donc vous renvoyer la question: pourquoi des « chaussures de marche traditionnelles » seraient-elles meilleures? Nous avons vécu des millions d’années sans chaussures. Tout n’est que question d’habitude et d’entraînement et aussi d’un changement de perspective.

Généralement, on pourrait considérer que les « chaussures traditionnelles » sont meilleures, parce que:

  • elles tiennent la cheville, ce qui évite les entorses
  • elles sont rigides et solides et protègent donc des chocs, cailloux, rochers
  • il y a un amorti dans le talon qui protège ainsi les articulations, le dos,…

Les réponses logiques (et scientifiquement validées) sont:

  1. Tenir la cheville et l’immobiliser crée un atrophie (fonte) musculaire, qui fragilise la cheville, une fois la chaussure enlevée. La laisser libre de ses mouvements la renforcera.
  2. Une chaussure rigide ne permet pas au pied de bouger librement, de renvoyer vers le cerveau les informations sensorielles sur la marche et les mouvements du corps. Quand on reçoit ces informations, on devient naturellement plus vigilant sur sa façon de poser les pieds.
  3. Le corps sait très bien s’amortir. Si nous avions eu besoin d’amorti dans le talon, la nature nous aurait mis 2cm de graisse (ou autre chose) à cet endroit pour nous le fournir. Pourquoi Dame Nature ne l’a pas fait…? L’homme pense vraiment mieux savoir que la nature? Pas toujours, je pense. Plutôt rarement même…

Regardez la forme de la semelle de la plupart des chaussures de marche (et de running aussi. En général, elles sont « circulaires », car l’idée est de poser le pied talon en premier et de faire rouler la chaussure. J’ai pris un exemple un peu radical, mais c’est pour illustrer en images:

Mais le pied nu, posé par terre ne roule pas. le comportement du pied nu (ou en Vibram FiveFingers) est radicalement différent du comportement de pied chaussé. On utilise les orteils, le pied travaille musculairement, on est en prise directe avec son environnement…

Je vous laisse décider ce que vous considérez comme mieux pour votre corps. Mon choix est clairement fait…

Une réponse

Laissez un commentaire