Futsal, le match: Spyridon MR versus KMD LS

Futsal_Terrain
Invité récemment par un voisin avec quelques uns de ses amis à faire une partie de Futsal, je me suis dit que ce serait l’occasion parfaite pour mettre à l’épreuve mes chaussures à orteils, et tordre le cou aux préjugés.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le Futsal: c’est une variante du football traditionnel, qui se pratique en intérieur, où 2 équipes de 5 personnes s’affrontent sur un terrain en gazon synthétique d’environ 25 x 15 mètres.

Quel intérêt me direz vous ? C’est une discipline où les nombreux changements d’appuis, les mouvements latéraux, les accélérations et décélérations brusques, le toucher de balle sont autant de paramètres qui seraient intéressants d’éprouver chaussé, mais comme pieds nus, grâce au Vibram FiveFingers, et de faire une comparaison entre 2 modèles.

Mes coéquipiers et adversaires d’un soir m’ont vu débarquer avec mes « drôles de chaussures », et j’ai bien évidemment eu droit aux sourires narquois et questions des curieux qui ne connaissent pas encore ce concept.

Nous sommes 12, des changements réguliers sont donc possibles, ce qui n’est pas pour me déplaire, car cela demande énormément d’énergie. Comme il y a quelques sauvages sur le terrain, les rotations me permettent également de panser mes plaies (preuve en image ci-dessous).

Futsal_Blessure
Comme monture, j’ai opté pour deux modèles pour pousser l’expérience sur des semelles aux propriétés différentes: mes Spyridon MR et ma fidèle paire de KMD LS.

Nul besoin de préciser que Zlatan et moi n’avons pas grand chose en commun, si ce n’est un certain intérêt pour les arts martiaux. Mes principaux atouts sont la volonté et une profonde envie de m’amuser.

J’ai décidé de démarrer avec les Spyridon, qui je le rappelle, ont été conçues pour la course à pieds nature / Trail, la randonnée et marche nordique et qui ont donc une semelle bien particulière, avec des « crampons » et une structure assez robuste. L’accroche est phénoménale et malgré un laçage minimaliste, elles tiennent parfaitement aux pieds. Pour les changements de direction et les départs en Sprint, je suis tout de suite en confiance.

Je cours comme un dératé en tous sens, essaie de me rendre disponible, et de faire circuler la balle au maximum.

Au bout de 25 minutes, premier changement, l’occasion de chausser les KMD LS. Ce modèle a été conçu dans l’idée d’en faire la chaussure idéale pour les sports en salle, principalement Fitness, Crossfit, musculation et sports de combat. La semelle est dépourvue de crampons, plus lisse que la Spyridon. Le caoutchouc choisi par Vibram est néanmoins très adhérent et la structure de la chaussure prévue pour des sports à forts mouvements latéraux et brusques changements d’appuis, la rend particulièrement adaptée et confortable pour ce type d’activité.
J’utilise les KMD depuis 2 ans et demi pour la musculation, le rameur (Concept2) et aussi pour la course à pieds sur route, 10-12 km est la distance que je préfère depuis toujours. Ce sont mes FiveFingers préférées pour le sport de tous les jours.

De retour sur le terrain, je suis stupéfait par la différence avec les Spyridon. Le contrôle du ballon en dribble est à peu près équivalent, mais les frappes avec les KMD LS deviennent vite très douloureuses. J’ai tenu 10 minutes avant de rechausser les Spyridon et de finir la partie avec celles-ci aux pieds.

Futsal_Spyridon
Le temps d’utilisation des 2 modèles a donc été inégal, mais le grand vainqueur de ce match KMD LS versus Spyridon LS est clairement la Spyridon LS, sur décision unanime (de mes deux pieds). Le bilan sportif est quant à lui beaucoup plus nuancé, quelques tirs se sont avérés fructueux, 2/20 soit un taux de réussite de 10%, plutôt honorable pour une première fois non ? Et puis fidèle à moi même, j’ai surtout mis un point d’honneur à m’amuser, ce qui à mon sens est essentiel, quelque soit le sport que l’on choisisse de pratiquer.

Capture d’écran 2015-03-12 à 19.24.57
Capture d’écran 2015-03-12 à 19.25.27
Bilan équipement

Les plus:
-Structure de la semelle – technologie Vibram 3D Cocoon – Protection de la plante des pieds grâce à une semelle intermédiaire en nylon-mesh tressé, tout en en restant très flexibles.
-Accroche phénoménale grâce à la semelle Megagrip et ses crampons.
-Tige en microfibre avec inserts de renfort et de protection
-Mobilité et légèreté, idéal pour la vitesse et les changements de directions
-Excellente proprioception, réduit le risque d’entorse (2 participants se sont tordus la cheville dans leurs chaussures de sport conventionnelles

Les moins:
-Touché aux frappes, un peu plus douloureux qu’avec des baskets traditionnelles, et moins contrôlable.

Mise en garde et mot de la fin:
Les orteils étant séparés, il peut y avoir un risque de blessure, surtout le plus petit qui est davantage exposé. Mais le plus grand danger peut se présenter sous la forme d’un adversaire de 110kg, déterminé à vous enlever « Le Précieux », quitte à vous arracher le pied qui le sépare de son objectif. Normalement les tacles ne sont pas autorisés en Futsal, mais entre la théorie et la pratique, il y a parfois un ballon.

le

Une réponse

  1. racerat69 dit :

    J'utilise également le KMD LS pour la course a pied. Je l'adore! Aussi pour des trails en montagne. Mais des fois c'est un peut limite pour la descente avec des grands pierres. Donc j'ai commande le SpyridonMR. Toute suite après des-emballage j'ai note une grand différence en longueur des deux modèles. Le grand doit de Spyridon est environ 1 cm plus court que chez mon KMD en même taille. Je porte la taille 47 donc pas de marge pour commander plus grand:(.

Laissez un commentaire