Arrêter de courir avant d’avoir commencé

Je viens de lire un article dans un journal américain éminent sur un sujet fort intéressant: lors du marathon de New York, il paraît que sur les 60,000 inscrits, il n’y ait eu qu’environ 45,000 qui se sont présentés au déport.

Pour quelle raison?

Le challenge n’est pas seulement d’atteindre l’arrivée, mais déjà d’arriver au départ….

Il s’avère que beaucoup de coureurs à pied définissent un plan d’entraînement trop lourd, surtout dans les semaines qui précèdent le départ. A force de vouloir accumuler des kilomètres dans les jambes avant la course, ils accumulent surtout les risques de bobos, qui se solderont peu de temps avant le départ par une inflammation, une blessure, une douleur insoutenable… et donc un abandon de participation à la course.
Il y en conséquence des entraineurs qui, avec de plus en plus d’insistance, conseillent à leurs ouailles de diminuer les fréquences et longueurs de sorties, et de construire un programme de préparation s’articulant autour des bases suivantes:

– Commencer la préparation au mieux 6 mois avant l’épreuve et y aller progressivement (rien de nouveau là)
– Laisser un temps de récupération de 3 semaines après une sortie longue de plus de 30km, avec uniquement des sorties de 5 à 10 km.
– Ne pas dépasser 20 km maximum à 2 semaines du marathon
– Dans la semaine précédent l’épreuve de ne faire que 2 à 3 sorties de 3 à 6 km

Bien sûr qu’il peut sembler difficile de se conformer à ces conseils, quand l’envie d’en découdre vous prend et quand vous craignez ne pas être prêt à cause d’un déficit de kilomètres avalés. Mais la réponse n’est pas forcément un empilement d’entrainements.
Ce qu’oublient beaucoup de personnes, c’est que les muscles se construisent au repos, non pas pendant l’effort. Se reposer permet à votre corps de se refaire et à vous de revenir plus fort. Ne négligez pas le repos!

Pour certains, le plus gros challenge n’serait donc pas de franchir la ligne d’arrivée, mais la ligne de départ…!

2 réponses

  1. Jean dit :

    Bonjour, a propos d’arrêter de courir avant d’avoir commencer. Pourrait-on avoir un point sur les testeur de la runosphère. Je sais qu’un certain nombre se sont blessés en utilisant des five-fingers. Il serait intéressant d’avoir leur retour pour ne pas faire les même erreurs.

    Merci

    • Bonjour,

      Effectivement certains coureurs de la Runnosphère se sont blessés lors de leur préparation au Paris-Versailles en Vibram FiveFingers.
      Le meilleur point de vue que vous puissiez avoir est bien entendu le leur ; c’était l’objectif de ce partenariat entre la Runnosphère et Commepiedsnus, faire découvrir l’apprentissage de la course à pieds en chaussures minimalistes Vibram FiveFingers et surtout vous donner l’opportunité de dialoguer avec ces passionnés de running.

      Nous vous invitons donc à visiter leur blog (liste ci-dessous) , lire le récit de leurs expériences et bien sûr leur poser toutes vos questions. Ils se feront un plaisir de pouvoir y répondre.

      Maya
      Running Solidaire
      Shuseth
      Mathes
      Seb Running

Laissez un commentaire à Benoit Grangier